La Cité du design, Saint-Étienne © C.Pierot

Le design de la concorde

Une biennale pour voir, participer, penser

La Cité du design, Saint-Étienne © C.Pierot

« Créons un terrain d'entente », propose la 11e biennale du design de Saint-Étienne qui s'ouvrira le 21 mars 2019. Un terrain commun pour...



...voir

des expositions, portées par des designers, des artistes et des chercheurs, invités autour d'une thématique - Créons un terrain d'entente - en lien avec les grands enjeux économiques, sociétaux, environnementaux.

...participer

à une large variété d'événements pendant tout un mois. Que ce soit sur le site de la Manufacture à la Cité du design, dans la ville ou au-delà de la Métropole, la Biennale propose une programmation événementielle dense, à destination de tous les publics. Elle invite tous les acteurs à y prendre part pour fédérer tout le territoire.

...penser

grâce aux exposition, avec des conférences, des débats, des colloques, transformant ainsi le territoire en laboratoire de réflexions, confrontant les points de vue pour apporter un éclairage sur les pensées et les défis d'aujourd'hui.

Pour cette 11e édition, la Biennale invite notamment Cynthia Fleury, enseignante-chercheur en philosophie politique et psychanalyste et Michel Lussault, géographe et directeur de l'École Urbaine de Lyon, qui assureront des conférences-débats.



Un terrain d'entente pour imaginer demain


« Cette année nous faisons le choix de montrer en quoi le design peut rendre possible, au-delà des différences de toutes natures, la création d'avenirs communs, qu'il s'agisse de produits, de services ou de choix de politiques publiques, » assure Gaël Perdriau, le maire Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole, président de la Cité du design et de l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne.

« Une thématique qui s'affiche à la fois comme une volonté, un défi et une exigence », souligne Thierry Mandon, le directeur de la Cité du design. « En quoi le design rend-il possible cette ambition ? À quelles conditions des démarches inclusives peuvent-elles enrichir des processus de création ? Comment faire force des différences ? Autant de questions d'une brûlante actualité dans un monde en profond bouleversement. »


Télécharger le dossier de presse [pdf]
Gaël Perdriau, Conférence de presse, Saint-ÉtienneGaël Perdriau, Conférence de presse, Saint-Étienne
© C.Pierot
 

Gaël Perdriau

Maire de Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole, président de la Cité du design et de l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne.


« La 11e Biennale Internationale Design Saint-Étienne fait le choix de se situer pleinement dans son époque tout en s'attachant à anticiper le monde qui vient.

Créons un terrain d'entente, tel est le fil conducteur proposé par la commissaire principale, Lisa White, et que nous avons fait nôtre. Parce qu'une nouvelle Biennale c'est d'abord un choix, cette année nous faisons celui de montrer en quoi le design peut rendre possible, au-delà des différences de toutes natures, la création d'avenirs communs, qu'il s'agisse de produits, de services ou de choix de politiques publiques.

Parce qu'une nouvelle Biennale, ce rendez-vous que nous vous donnons depuis 20 ans, c'est aussi un recommencement, notre thème cette année fait écho à des réflexions déjà ébauchées lors de précédentes éditions, comme notamment en 2017 avec les réflexions sur les tiers-lieux.

Parce qu'une nouvelle Biennale, c'est aussi une promesse, nous avons décidé d'ouvrir en grand nos portes pour que ces terrains d'entente soient d'abord des terrains de rencontres : de tous les acteurs territoriaux, pleinement engagés dans cette édition, de nos partenaires chinois des villes créatives de design UNESCO, de nos amis à travers le monde et tout particulièrement John Maeda, pionnier du design numérique ; et des plus de 250 000 visiteurs que nous attendons à Saint-Étienne entre le 21 mars et le 22 avril 2019. »

Thierry Mandon

Directeur général de la Cité du design


« Notre 11e édition de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne sera, à de nombreux égards une année exceptionnelle. Par le choix de sa thématique, bien sûr, « créons un terrain d'entente », qui s'affiche à la fois comme une volonté, un défi et une exigence. En quoi le design rend-il possible cette ambition ? À quelles conditions des démarches inclusives peuvent-elles enrichir des processus de création ? Comment faire force des différences ? Autant de questions d'une brûlante actualité dans un monde en profond bouleversement.

Exceptionnelle, notre 11e Biennale le sera aussi par ses invités : Lisa White, commissaire principale, John Maeda, acteur majeur du design numérique, les designers chinois de Pékin, Shanghai, Shenzhen et Wuhan, qui côtoient les acteurs du territoire stéphanois, les grandes entreprises françaises avec lesquelles nous travaillons, les étudiants de l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne, les intellectuels Cynthia Fleury, François Jullien ou Michel Lussault. Cette édition fourmillera de rencontres, d'échanges, de démonstrations qui seront la forme vivante de ces terrains d'entente que le design nous permet de penser.

Exceptionnelle enfin, par le niveau d'engagement de nos équipes et partenaires : depuis deux ans, chacun prépare avec professionnalisme et passion cette Biennale.

Je tiens à remercier particulièrement nos commissaires, Lisa White, commissaire principale, Fan Zhe commissaire de l'exposition Équi-libre, John Maeda, notre carte blanche, Cynthia Fleury, commissaire scientifique, Olivier Peyricot, notre directeur de la recherche, l'ESADSE et ses étudiants, qui prendront en charge de nombreux projets et tous les acteurs du territoire pleinement engagés à nos côtés. Merci aussi à nos financeurs publics et nos partenaires privés, dont bon nombre sont des compagnons de route depuis les premières heures.

La 11e édition de notre Biennale est l'édition de nos 20 ans. L'âge de tous les possibles. Grâce à eux. »

En lien

Au-delà de l’objet

Montrer le design comme lien

Qu'est-ce que le design aujourd'hui ? Une table, un train, un cobot ? « Une communauté », répond Lisa...

La lettre de la Cité

Inscrivez-vous pour recevoir l’actualité de l’art du design vue de Saint-Etienne


S'inscrire
Suivez-nous sur