Johanna Weggelaar, chef de projet de l'Atelier Luma à Arles, lors de la conférence inaugurale de la Biennale 2019.

#3 La matière

Johanna Weggelaar, chef de projet de l'Atelier Luma à Arles, lors de la conférence inaugurale de la Biennale 2019.

Comment s'affranchir de l'économie dépendante des énergies fossiles ? En créant de nouvelles matières, en imaginant aussi de nouvelles façon de produire.

Matériaux fait maison


Par Liz Corbin, fondatrice et directrice de Materiom, plateforme d'échange de recettes maisons de fabrication de matériaux à partir d'ingrédients simples.

Materiom permet à chacun de s'approprier et de manipuler les matières pour participer à la transition vers la bioéconomie, économie non dépendante des énergies fossiles. La plateforme, qui réunit aussi un groupe de recherche international, repose sur trois piliers :
- référencer des ingrédients locaux, présents en abondance et accessibles
- proposer des procédés de fabrication reposant sur des principes naturels utilisant, par exemple, la polarité des molécules ou les phénomènes hydrophobes ou hydrophiles. Les objets ainsi fabriqués seront facilement recyclables ou réabsorbés par l'environnement biologique
- utiliser l'open data pour expérimenter, échanger en toute transparence.
Extrait de l'intervention de Liz Corbin (en anglais). 
 

Algues modelables


Par Johanna Weggelaar, chef de projet de l'Atelier Luma à Arles

L'avantage des algues et des micro-algues ? Elles grandissent vite, absorbent le dioxyde de carbone et rejettent de l'oxygène. Cultivées localement, en laboratoire ou non, puis combinées avec des biopolymères (plastiques produits par des êtres vivants), elles peuvent remplacer le plastique non biodégradable.
Avec le projet Algae Patform, les membres de l'atelier revisitent les objets représentatifs d'un lieu en fabriquant de nouvelles pièces en impression 3D avec ce nouveau bio-plastique.
Extrait de l'intervention de Johanna Weggelaar (en anglais). 

Plastique précieux


Transformer le déchet en un bien de valeur est l'idée fondatrice du projet. Johé Bruneau et les membres du collectif Precious Plastic développent des machines qui, en recyclant le plastique, produisent un nouvel objet. Grâce à la plateforme en ligne, chacun peut apprendre à fabriquer ces machines, échanger et apporter ses compétences et ses connaissances pour développer le recyclage comme la collecte.  
Extrait de l'intervention de Johé Bruneau (en anglais). 

En lien

#1 L'humain

Comment le design peut-il harmoniser les relations humaines comme les liens de l'homme avec son environnement ? De Lisa...

#4 L'intelligence artificielle

Elle se glisse dans tous les domaines du quotidien et permet d'imiter au mieux la nature. L'intelligence artificielle ouvre des...

#2 Le vivant

Comment produire avec la nature ? Quels sont les avantages et les limites ? Comment le design explore ces nouvelles...